Elle devient maman à 48 ans après 18 fausses couches.

Louise Warneford et son mari Mark, originaires de Swindon en Angleterre, rêvent du jour où ils pourront serrer leur enfant dans leurs bras. Or, à chaque fois que le couple est sur le point de réaliser ce rêve, une tragédie s'abat sur eux. Il leur a fallu 32 ans et plus de 80 000£ (environ 91 000€) pour enfin goûter au bonheur qui les anime tant.

Au cours de ces 32 années, Louise tombe enceinte pas moins de 18 fois, mais à chaque fois, elle perd l'enfant. Louise est en fait atteinte d'une maladie extrêmement rare qui détruit les cellules des embryons se formant dans son corps. "J'ai perdu chacun de mes enfants au bout de la 14e semaine de grossesse. À chaque fois, j'étais convaincue que c'était la bonne, que j'allais enfin avoir la famille dont je rêvais tant", raconte Louise encore émue. "Je ne pouvais m'empêcher de pleurer à chaque fois que les médecins disaient ne plus percevoir les battements du coeur de mes bébés."

En 2010, après 18 fausses couches, Mark et Louise baissent les bras et ne refont plus aucune tentative. Louise n'a plus la force de supporter tant de souffrances. Le couple a également tenté la fécondation in vitro ainsi que le don d'ovules. Mais rien n'y a fait.

Quatre années passent sans que le couple ne retente l'expérience. Alors que Louise fête ses 47 ans, son mari lui suggère de réessayer avant qu'ils n'atteignent les 50 ans. Louise doit à nouveau avoir recours à une FIV, mais à cause de son âge avancé, la clinique en Angleterre refuse. Le couple décide alors de voyager en République Tchèque pour faire le traitement. 

Après la tentative en République Tchèque, Louise tombe enceinte. Elle a du mal à se réjouir, trop angoissée à l'idée de perdre à nouveau son bébé. Lors de la 37e semaine, les médecins annoncent une nouvelle effrayante, il faut faire sortir le bébé par césarienne, car il y a un gros problème avec le placenta. "Ça a été le moment le plus éprouvant de toute ma vie, mais il en valait vraiment la pleine."

Oui, ça en valait la peine ! Au final le couple peut enfin tenir le bébé qu'il attendait tant ! À 48 ans, Louise a donné naissance au petit William qui se porte aujourd'hui comme un charme.

Nous souhaitons à cette famille, qui a su garder espoir alors que tout semblait perdu, tout le bonheur du monde.

Source:

Mirror

Commentaires

Également féroce