Un grand requin blanc sauve la vie d’un homme après l’avoir attaqué.

C’était censé être une journée parfaite pour la famille Finney, de Huntington Beach, en Californie (USA). Eugene, le papa, sa petite-amie et leurs deux enfants, Temple, 10 ans, et Turner, 6 ans, passent leur journée à la plage.  

Twitter/NdoroTweet

Eugene va nager dans l’océan. Soudain, il est frappé par une vague géante et il est entraîné sous l’eau. Il essaie de remonter à la surface, mais il sent brusquement un coup violent, suivi d’une douleur cinglante dans le dos. “Je n’ai jamais été touché si gravement. C’est arrivé de nulle part et j’ai eu un sacré coup du lapin,” se souvient ce jeune père de famille. Il parvient tant bien que mal à revenir sur la plage en titubant. 

YouTube/CBSBoston

Quand sa fille voit le dos de son père, elle demande, horrifiée : “Papa, pourquoi ton dos est couvert de sang?” Eugene comprend alors ce qui s’est passé dans l’eau : c’était un requin ! Il a des marques de morsures sur son épaule et une grande cicatrice sur son dos. Les requins fréquentent souvent cette plage et il n’est pas rare de repérer de grands requins blancs dans cette zone. Eugene est soulagé d’avoir réussi à s’échapper avec seulement quelques “égratignures”. 

Eugene retourne travailler dans le Massachusetts au Fitchburg Art Museum. Les blessures commencent à guérir, mais Eugene commence à ressentir une douleur étrange dans le dos. Et cette douleur se répand jusqu'à sa poitrine. La nuit, les douleurs l’empêchent de dormir. Il se décide finalement à consulter un médecin. Et le diagnostic n'est pas réjouissant.

YouTube/CBSBoston

Les médecins trouvent un énorme hématome interne. Mais ils découvrent aussi une chose plus grave : Eugene a une tumeur au foie. Le jeune papa, actif et sportif, n’en revient pas.

YouTube/CBSBoston

La tumeur a déjà la taille d’une noix. Mais il est toujours possible de l’opérer. Le chirurgien parvient à enlever la tumeur et Eugene n’a même pas besoin de faire de chimiothérapie. Tout cela, grâce à un requin ! Sans cette attaque et cette blessure, le papa de 39 ans, n’aurait jamais consulté un médecin et son cancer serait passé inaperçu. 

YouTube/CBSBoston

Vous pouvez revoir tout le reportage en vidéo (en anglais) : 

Eugene a du mal à réaliser la chance qu’il a eue malgré cet épisode horrible : “C’est comme si la vie me donnait une seconde chance. Alors je ne vais pas la gaspiller,” explique-t-il. Un coup de pouce du destin pour le moins spectaculaire !

Commentaires

Également féroce