Une assistante maternelle filmée en train de maltraiter des enfants.

Avertissement, les images contenues dans cet article sont choquantes et peuvent heurter la sensibilité des internautes.

C'est le problème de tous les couples ayant un enfant et qui travaillent : trouver quelqu'un pour le garder. À qui faire confiance pour bien s'occuper de la prunelle de ses yeux ? Desiree LaBlanc de la ville de Des Moines (Iowa, États-Unis) choisit d'écouter des amis qui lui ont recommandé Christina Williamson, une assistante maternelle de 28 ans.

Mais cela s'est révélé être une grave erreur.

YouTube/Crime Watch Daily

En fait, il se trouve que Desiree travaille en tant qu'agent de la protection de l'enfance et sait détecter les cas d'abus. Elle se dit qu'elle n'aura aucun mal à savoir si quelque chose se passe mal pendant son absence.

Au début, rien d'anormal. Christina semble compétente et attentionnée et son lieu de travail est toujours impeccable et parfaitement rangé. Lors des gardes, Desiree reçoit régulièrement des photos et nouvelles de sa fille et est prévenue s'il y a le moindre soucis. Rassurant pour la jeune maman qui a bien du mal à laisser sa fille à la charge d'une inconnue.

YouTube/Crime Watch Daily

Mais un jour, le supérieur de Desiree l'appelle et lui conseille d'aller immédiatement récupérer sa fille sans prévenir Christina, l'assistante maternelle. Desiree obéit sans poser de question, mais sans pour autant savoir ce qu'il se passe.

La vérité éclate au grand jour : le mari (aujourd'hui ex-mari) de Christina a placé des caméras dans la crèche de sa femme après qu'un enfant a confié des choses suspectes à son égard. Après avoir visionné les vidéos, ce dernier se rend immédiatement à la police. Les images parlent d'elles-mêmes. Mais attention, pour public averti !


Desiree n'en croit pas ses yeux. Cette femme, qui paraissait douce et attentionnée, frappe les enfants, crie et les laisse parfois livrés à eux-mêmes. Les agressions physiques se multiplient. L'affreuse ose même mettre des chiffons dans les bouches des enfants pour les empêcher de pleurer. Au tribunal, l'assistante maternelle plaide coupable de maltraitance sur les enfants avec des circonstances atténuantes : des troubles psychologiques. Elle est tout de même condamnée à 5 ans de prison.

Heureusement, aucun des enfants ne souffre de séquelles à l'heure actuelle.

Suite à cette mésaventure, Desiree a décidé de confier la garde de sa fille à un organisme public supervisé par plusieurs adultes. C'est toujours difficile de faire garder ses enfants et cela peut prendre énormément de temps (et parfois d'argent), mais leur sécurité et bien-être n'ont pas de prix !

Source:

littlethings

Commentaires

Également féroce