Un homme se fait tabasser après avoir envoyé des SMS à une fillette.

Il y a un an et demi, un inconnu a envoyé un message via l'application WhatsApp sur le téléphone d'une petite fille de 11 ans, originaire de Mogi das Cruzes, São Paulo, Brésil. Accompagné d'un "salut" innocent, il a envoyé une photo de son sexe.

La petite fille, quelque peu apeurée par ce premier contact, décide alors de montrer la conversation bizarre à sa belle-mère. La femme prend alors le contrôle de la discussion et essaie implicitement de découvrir l'identité de la personne qui se cache derrière ce numéro de téléphone.

Cependant, alors qu'il croit qu'il est toujours en train de parler à la petite fille, l'homme se sent de plus en plus confiant et pousse plus loin sa conversation suggestive avec elle pendant plusieurs jours. Dans les messages, l'homme tente clairement de profiter de la pré-ado :

JornalOn

Il ose même demander des photos de la petite fille nue : 

JornalOn

Après avoir "joué" à ce petit jeu pendant quelques jours, le père et la belle-mère décident enfin de mettre leur plan à exécution. Ils acceptent de rencontrer le pédophile en se faisant passer pour la petite fille. D'abord, l'idée était de prévenir la police afin que l'homme soit arrêté. Or, la situation a complètement déraillé.

Lorsque le couple arrive au point de rendez-vous (arrêt de bus), ils identifient immédiatement le suspect et se précipitent sur lui. Des passants demandent alors ce qu'il se passe et la belle-mère, prise de rage se met à crier : "pédophile". Cette réaction spontanée a fait prendre un tournant inattendu à la situation : 10 personnes se sont jetées sur le criminel de 28 ans et l'ont tabassé.

JornalOn

Le père de la petite fille a déclaré qu'il avait tout fait pour éviter l'agression, car son but était de faire mettre en prison le pédophile. L'émeute n'a pris fin que lorsque la police est arrivée sur les lieux, le suspect a dû être hospitalisé. Avant qu'il ne soit emmené, la police a fouillé ses poches et a trouvé plusieurs téléphones portables avec différentes cartes SIM ainsi que de nombreux préservatifs. Bien que cette affaire soit toujours en cours, la famille de la petite fille espère que les preuves trouvées permettront de mettre le criminel derrière les barreaux.

Aux parents : soyez attentifs aux messages reçus par vos enfants. Dans ce cas-là, la petite fille a tout dit à sa belle-mère, mais que se serait-il passé si elle ne l'avait pas fait ?!

Commentaires

Également féroce