Drame : un gorille élevé comme un humain finit seul dans un zoo

Les gorilles, les chimpanzés et les orangs-outangs font partie de la super-famille des grands singes. Ils sont extrêmement intelligents et comme l'homme, vivent au sein de groupes aux structures sociales complexes. Toute personne connaissant ces animaux et ayant passé du temps avec eux ne peut que constater à quel point ils nous ressemblent.

L'un de ces cas ayant rendu cette ressemblance indéniable est l'histoire d'un gorille appelé John Daniel, qui vivait dans le village anglais de Uley au début du 20è siècle. Ses parents ont été tués par les soldats français au Gabon. Esseulé, le petit gorille orphelin a ensuite été vendu et emmené en Angleterre. En 1917, Rupert Penny, originaire de Uley, découvre l'animal dans une animalerie de Londres et décide de l'acheter pour 300£ (aujourd'hui, il vaudrait dans les 282 000€).

Rupert emmène l'animal chez lui et l'appelle John Daniel. Mais il ne s'arrête pas là, il décide de laisser le gorille à sa soeur Alice. Cette dernière éduque l'animal comme s'il était son enfant (humain).

Si bien que John Daniel finit même par sortir avec les autres enfants de la ville et devient un membre à part entière de la communauté. Il est complètement accepté et considéré comme un humain. Le gorille participe à toutes les coutumes : il vient boire le thé tous les après-midis ! Les enfants s'amusent à le mettre dans une brouette et l'emmènent faire le tour de la ville.

John Daniel est notamment connu pour son grand appétit et son amour pour le cidre qu'il consomme de temps de temps. On dit que ses manières à table sont impeccables.

Jusqu'à récemment, il y avait de nombreuses personnes à Uley qui se rappelaient leur voisin peu commun. Elles riaient en se remémorant la façon dont le gorille se jetait sur les roses et s'en délectait.

Mais malgré tous les bons souvenirs, cette histoire n'a malheureusement pas une fin heureuse. Lorsque John Daniel atteint l'âge adulte, Alice ne peut plus s'en occuper correctement et décide de l'envoyer aux États-Unis où elle espère qu'il trouvera une famille aimante pour s'occuper de lui.

Mais rien ne va se dérouler comme prévu. John Daniel est acheté par un Monsieur Loyal (cirque) et envoyé dans un zoo. Le pauvre gorille souffre tellement de l'absence de sa "maman" que son état de santé se détériore. Il s'alimente à peine et reste terré dans son coin. Lorsque Alice apprend la nouvelle, elle se rend immédiatement aux États-Unis et tente par tous les moyens de retrouver son John Daniel bien aimé pour le ramener à la maison.

Malheureusement, elle arrive trop tard.

Peu avant qu'elle n'arrive sur les lieux, John Daniel meurt des suites d'une infection. C'était en 1921. Le corps de l'animal a été préservé et est aujourd'hui exposé dans un musée à New York. Cette histoire montre combien ces grands singes sont proches des hommes, tant sur le plan physique que sur le plan psychologique.

Les gorilles qui grandissent avec les humains sont capables de s'adapter et d'adopter le même comportement qu'eux et donc, de vivre parmi nous. Quand on s'y intéresse de plus près, on peut clairement constater que ces créatures ont des émotions qui se rapprochent des nôtres.

John Daniel était bien plus qu'un grand singe. Il était considéré comme un enfant et lui-même se comportait comme tel. Il était apprécié et accepté dans toute une communauté. Il mérite le plus grand des honneurs.

Commentaires

Également féroce