2 Pitbulls au bord de la mort se protègent mutuellement.

Il y a des êtres vivants qui se retrouvent malgré eux dans des situations difficiles et douloureuses. Or, certains ont une telle volonté et détermination de vivre qu'ils parviennent à surmonter tous les obstacles et, avec un peu de chance, un miracle peut même survenir.

Grâce à la compassion de quelques personnes ayant trouvé deux chiennes dans un parc de Philadelphie (États-Unis), les autorités sont venues en aide aux deux créatures. Néanmoins, dans le fond, personne ne s'attendait à un happy ending.

Les chiennes n'ont que la peau sur les os et, comme si cela ne suffisait pas, sont recouvertes de blessures, vieilles comme récentes. À en juger par leur état, il ne fait aucun doute que les chiennes ont été utilisées dans des combats de chiens qui, rappelons-le, sont extrêmement violents et interdits par la loi.

Les chiennes étant devenues trop faibles pour combattre ont été abandonnées, les condamnant ainsi à une mort certaine. L'une des chiennes est si faible qu'elle ne peut même plus bouger. L'autre git à côté d'elle tentant tant bien que mal de la protéger et de la réchauffer.

"Elle ne voulait pas la quitter", raconte le policier Russ Harper. Il parle avec une voix douce et tranquille afin de gagner la confiance de la chienne. Cette dernière se laisse caresser et remue doucement la queue, mais semble craindre de prendre un coup. Elle est très craintive.

La patience de Harper paie et il couvre les chiennes avec deux couvertures. Gracie, la chienne la plus faible est mise en soins intensifs. Les vétérinaires se montrent sceptiques quant à un possible rétablissement de la chienne. Mais grâce à l'aide et la compagnie de Layla (l'autre chienne), Gracie récupère, à la surprise générale.

Lorsque Harper vient à la clinique vétérinaire une semaine plus tard pour voir les chiennes, Gracie se lève et court vers lui. Elle le reconnait tout de suite.

Par chance, les deux chiennes vont aujourd'hui beaucoup mieux. Elles s'habituent à vivre une vie paisible et heureuse, sans coups et sans violence. Elles mangent constamment et se laissent caresser par tout le monde. Elles n'avaient jamais connu ça et semblent bien apprécier.

Gracie et sa protectrice, Layla, vont rester quelques temps à la clinique jusqu'à ce qu'elles soient entièrement remises et prêtes à être adoptées.

Jusqu'à présent, elles sont toujours restées soudées dans les bons comme les mauvais moments. Il ne fait aucun doute que le meilleur reste à venir pour elles.

Source:

The Dodo

Commentaires

Également féroce