12 films d’épouvante qui s’inspirent de faits réels.

On dit que la fiction dépasse souvent la réalité, or les 13 films suivants s'inspirent pourtant de faits réels. On ira même plus loin en disant que certains d'entre eux sont bien moins flippants que la réalité.

Attention spoilers !

1. L'Emprise des ténèbres (1988)

Le film : un universitaire se rend à Haïti pour trouver une substance utilisée par les sorciers chamanes pour zombifier leurs victimes. Il est loin de se douter de ce qu'il va découvrir...

La réalité : Le célèbre réalisateur Wes Craven s'est inspiré du livre éponyme de l'ethnobotaniste canadien Wade Davis, qui a voyagé à Haïti en 1985 où il a découvert une horrible substance aujourd'hui connue comme étant la neurotoxine tetrodotoxine. On raconte qu'un homme, Clairvius Narcisse, a été "zombifié" après qu'on lui a administré cette substance. Son cas est d'ailleurs bien documenté.

2. La prophétie des ombres / Le Chaos (2002)

Le film : plusieurs personnes ont des visions et entendent la même voix. Petit à petit, il devient clair que les apparitions annoncent un désastre imminent que même le personne principal de l'histoire ne parviendra pas à éviter comme l'effondrement du Silver bridge.

La réalité : le livre de John A. Keels, The Mothman Prophecies, publié en 1975, relate de nombreux évènements réels survenus à Point Pleasant entre novembre 1966 et décembre 1967 concernant la fameuse voix étant considéré comme de mauvaise augure et annonciatrice d'accidents et de catastrophes.

Le Silver Bridge s'est effondré à l'heure de pointe, lors d'une journée d'hiver en 1967, faisant 46 victimes. Les habitants de la ville accusent la fameuse voix d'être responsable de l'accident.

3. Monster (2003)

Le film :  Aileen Wuornos est une femme SDF qui se prostitue. Un jour, elle tombe sur un client qui la viole et la tabasse, elle sort une arme et le tue. Dès lors, elle devient accro aux meurtres et enchaine les crimes (des clients). Elle continuera jusqu'à sa ce qu'elle soit retrouvée et arrêtée par la police. Elle sera ensuite exécutée.

La réalité : Aileen Wuornos a été victime d'abus sexuels pendant son enfance. À 14 ans, elle donne naissance à un enfant qu'elle laisse à l'adoption. Elle vit ensuite dans divers centres d'accueil puis termine dans la rue. Elle se prostitue et devient de plus en plus violente. Elle fait notamment un séjour en prison pour vol à main armée.

Après le meurtre de son premier client (légitime défense), elle a tué six autres personnes entre 1989 et 1990 avant d'être arrêtée. Le 9 octobre 2002, elle est exécutée par injection létale.

4. Amityville : La Maison du Diable (1979 et 2005)

Le film : un couple et ses trois enfants emménagent dans une maison où l'ancien propriétaire est mort dans d'atroces souffrances. Des phénomènes étranges se déroulent alors dans la maison et le père a des pulsions de meurtre et veut massacrer sa propre famille.

La réalité : en novembre 1974, Ronald DeFeo, a tué son père, sa mère et ses quatre soeurs dans la ville de Amityville dans l'État de New York.

Un an plus tard, George et Kathy Lutz emménagent dans la maison avec leurs enfants mais l'abandonnent 28 jours plus tard à cause d'étranges phénomènes y ayant lieu.

5. An American Crime  (2007)

Le film : un couple envoie leurs deux filles adolescentes dans une famille d'accueil. La mère adoptive enferme alors l'une des deux filles dans la cave et la torture avec ses enfants et voisins jusqu'à la mort.

La réalité : à l'automne 1965, les parents des soeurs  Sylvia et Jenny Likens les envoient chez Gertrude Baniszewski, à Indianapolis, dans l'Indiana. Très vite, Baniszewski commence à frapper les adolescentes pour des fautes qu'elles auraient commis. Elle détestait spécialement Sylvia. Non seulement elle a autorisé ses enfants à la torturer, mais elle invitait tous les enfants de quartier à le faire. Personne n'aidera Sylvia qui succombera de ses blessures en octobre 1965.

Facebook / Minds of Serial Killers

Cette histoire a fait la Une de la presse mondiale. Gertrude Baniszewski a été condamnée à la prison à perpétuité, mais a été relâchée en 1985. Elle est morte d'un cancer des poumons en 1990.

6. Primeval (2007)

Le film : des reporters américains partent à Burundi en Afrique pour faire un reportage sur un crocodile géant mangeur d'hommes appelé Gustave par les habitants.

La réalité : Gustave a véritablement existé et adorait vraiment la chair humaine. Il mesurait plus de 5,5 m de long et vivait dans le lac Tanganyika. Il a dévoré plus de 30 personnes. L'animal a été aperçu pour la dernière fois en 2015.

7. L'Échange (2008)

Le film : en 1928, Walter Collins, 9 ans, disparait de chez lui. Cinq mois plus tard, la police le ramène à sa mère, mais cette dernière affirme que cet enfant n'est pas le sien. Personne ne la croit, mais comme elle insiste, la police décide de l'exposer publiquement comme étant une mauvaise mère et atteinte de troubles psychologiques. Elle est même enfermée dans un hôpital psychiatrique. Finalement, la police conclut que peut-être Walter a été une victime de plus de Gordon Northcoot, un homme qui a séquestré et tué plus de 20 enfants.

La réalité : les événements se sont succédés presque comme dans le film. Walter Collins a disparu à los Angeles. Il est fort probable que ce dernier a été la victime de Gordon Northcott. Peu avant son exécution, ce dernier a promis à Christine, la mère de Walter, de lui dire toute la vérité sur son fils, or il ne lui a jamais rien dit de concret la laissant pleine de doutes et d'espoir à la fois. Christine passera sa vie à chercher son véritable fils.

8. Shadow people (2013)

Le film : un animateur de radio enquête sur des "ombres de gens" qui apparaissent la nuit et lève le voile sur des meurtres mystérieux.

La réalité : les "ombres de gens" sont en fait une illusion d'optique pouvant apparaitre lorsque le cerveau a été exposé à des stimulations électriques.

9. The Conjuring : les dossiers Warren (2013)

Le film : une famille emménage dans une nouvelle maison où se produisent des phénomènes paranormaux. La mère fait alors appel à Ed et Lorraine Warren, des démontologues, pour les libérer du mal.

La réalité : le couple Warren se qualifie de démontologue. Ed et Lorraine Warren ont enquêté et résolu plusieurs affaires liées à des phénomènes paranormaux ce qui leur a valu plusieurs critiques et les offensives de nombreux sceptiques. Mais ce couple à bel et bien existé tout comme la famille Perron qui a emménagé dans la maison hantée par l'esprit d'une sorcière.

10. Délivre-nous du mal (2014)

Le film : un policier est poursuivi par un démon qui a pris possession d'un marine durant une intervention en Irak. Il fait appel à un exorciseur.

La réalité : Ralph Sarchie, un catholique new-yorkais, a été dans la police pendant 18 ans et se considérait lui-même comme démontologue. Il pratiquait des exorcismes et emportait toujours avec lui de l'eau bénite et des crucifix.

11. Robert (2015)

Le film : un couple renvoie leur domestique. Énervée, la femme offre une poupée terrifiante à leur enfant en cadeau d'adieu. Peu de temps après, des choses étranges se produisent à la maison et le couple doute de la sincérité de leur fils lorsque celui-ci leur dit que c'est Robert, la poupée, le responsable.

La réalité : Robert la poupée hantée a vraiment existé. En 1903, la domestique en colère offre la poupée à Eugene Otto, l'enfant du couple pour qui elle travaillait. Ce dernier baptise la poupée comme son premier prénom, Robert. Tout le monde est intrigué par la poupée, mais Eugene en est le plus proche. On disait que Robert était maudit, car toutes les choses qui se trouvaient à proximité de lui finissaient par casser.

Eugene a gardé Robert auprès de lui jusqu'à sa mort en 1974 et les phénomènes étranges continuèrent d'avoir lieu après ça...

Actuellement, Robert se trouve dans une vitrine fermée au Musée d'Art et d'Histoire Key West, en Floride, États-Unis.

12. Le cauchemar (2015)

Le film : un documentaire anglais qui raconte l'horreur de la paralysie du sommeil.

La paralysie du sommeil est un état effrayant, entre l'éveil et le sommeil, dans lequel les personnes ne peuvent ni bouger ni parler.

Parfois, cette situation d'impuissance s'accompagne d’hallucinations et d'anxiété. Dans ce documentaire, les réalisateurs ont interviewé des personnes atteintes de paralysie du sommeil afin de reconstruire et décrire ce qu'elles vivent.

Ça fait froid dans le dos ! La réalité dépasse largement la fiction dans ces cas-là et on ne va pas se mentir, on aurait préféré que cela soit le contraire. En espérant que vous n'allez pas trop faire de cauchemars ce soir !

Source:

Brightside

Commentaires

Également féroce