Un test de grossesse sauve la vie d’un ado de 18 ans.

Cela faisait des mois qu'il souffrait d'atroces maux de ventre et même les médecins ne comprenaient pas d'où cela pouvait bien venir. À court de solutions, ils ont décidé d'employer des méthodes peu conventionnelles...

Byron Geldard, un Anglais âgé de 18 ans, finit l'école et sent comme une pointe sur un côté du ventre. Son médecin le rassure en lui disant que tout va bien et qu'il doit simplement s'agir d'une crampe due à trop d'exercice.

Facebook/Byron Geldard

Or, la douleur s'intensifie. Au cours d'une autre visite médicale, le médecin découvre une grosseur dans le ventre de l'adolescent. Une échographie révèle ce que la famille craignait depuis le début : un cancer. Pire encore, il semblerait que ce dernier touche même les poumons. Malgré tout, les médecins ont du mal à déterminer le type de cancer dont Byron est atteint. Or, cette information est capitale pour commencer le traitement, c'est une question de vie ou de mort.

flickr/Butz.2013

Alors que les médecins font ce qu'ils peuvent pour déterminer les causes, Byron agonise. Effrayé des résultats, ce dernier quitte la salle d'examen et s'évanouit. L'Anglais pensait avoir la vie devant lui, or il est gravement malade et même les médecins ne semblent pas pouvoir l'aider.

Facebook/Byron Geldard

Byron est transporté dans le centre Teenage Cancer Trust à Cambridge. C'est là qu'un médecin décide d'avoir recours à une méthode quelque peu étrange : faire faire un test de grossesse à l'adolescent. Aussi incroyable que cela puisse paraître, le résultat est positif.

Les tests de grossesse sont en réalité très utiles pour détecter un cancer des testicules, car les hormones sécrétées par les femmes enceintes sont les mêmes que chez les hommes souffrant de la maladie.

Pixabay

Grâce au test, Byron apprend qu'il est atteint d'un cancer des testicules de stade 4. Ce dernier s'est répandu jusqu'à l'abdomen et les poumons. Byron entame alors une chimiothérapie et subit une intervention pour retirer les tumeurs présentes dans son abdomen et ses testicules.

Facebook/Byron Geldard

La traitement est efficace. "J'ai eu du mal à y croire quand on m'a dit que j'étais guéri. Vous pensez que tout rentrera dans l'ordre, mais dans votre tête tout a changé. Avant que tout cela n'arrive, je pensais que j'allais vivre jusqu'à 85 ans, j'ai pris conscience de ma propre mortalité", raconte Byron. Aujourd'hui âgé de 22 ans, Byron a appris à profiter de chaque instant. Et il n'est pas prêt d'oublier que c'est un test de grossesse qui lui a sauvé la vie.

flickr/Esparta Palma

Un test de grossesse a sauvé la vie de Byron. C'est une histoire tout simplement incroyable... Bravo à ce médecin qui a eu la présence d'esprit d'y avoir recours.

Commentaires

Également féroce